Le premier jour de la rentrée au Grand Séminaire Philosophat Saint Paul de Djimè

2
581

Dans la succession des jours, l’heure du retour a sonné. Le soleil s’est élevé, majestueux, dans le ciel resplendissant, drapé de ses plus beaux atours. Un jour nouveau s’est éveillé dans les cœurs remplis d’amour. Ce fut le lundi 1er octobre 2018, le jour de la rentrée académique au Grand Séminaire de Djimè.

Alors que le globe du soleil, lentement mais sûrement disparaissait derrière l’horizon, les murs de Saint Paul de Djimè accueillaient de nouveau, la grande foule des séminaristes partis en vacances, depuis près de trois mois. Le souffle bienfaisant du Seigneur les a conduits à Djimè, tel en un pays de plaines. Ainsi, tous les coins du séminaire philosophat témoignaient de la présence et le retour des apprentis-philosophes, suite à des instants de battement sous la houlette du Maître. On pouvait voir sur la cour, quelques-uns faisant des allers-retours, gambadant le long des balcons, qui, se donnant des accolades, qui émettant des slogans amicaux. C’est en effet l’euphorie des retrouvailles pour les anciens compagnons de route, de découverte pour les nouveaux venus, et de brassage pour tous. Toute cette jubilation présage une belle et superbe année scolaire.

A 18h00, le tintamarre de la cloche annonça le précieux temps du grand rassemblement devant le bloc administratif. C’est le moment pour les délégués des séminaristes, d’exprimer leur mot de bienvenue à toute la communauté avant de laisser la parole au chargé des Services et Entretiens pour préciser les endroits clés à nettoyer en ce premier jour de la rentrée. Les vêpres qui ont suivi ont été pour eux, l’instant de joindre leur voix à la louange harmonieuse des anges dans le ciel pour traduire au Dieu d’amour, au Dieu des grands espaces et des larges horizons, leur grande admiration de se retrouver pour poursuivre la marche pleine d’espérance à la suite du Christ. La rencontre à 21h avec le décanat fut l’occasion d’une part de vérifier et de confirmer la présence de chaque séminariste, et d’autre part, de donner quelques éclaircissements et consignes pour vivre une paisible année académique.

Oui, le premier jour de la rentrée au Grand Séminaire Philosophat de Djimè, c’est la joie dans tous les cœurs.

Abel Babatoundé OGBOLO, Philo III.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here