Présentation de la 31ème semaine du temps ordinaire de l’année liturgique C

0
21

Bien chers tous ;

Telle la fumée que dissipe le vent, la trentième semaine ordinaire C s’envole sur les ailes du temps pour faire place à la trente et unième qui s’ouvre avec ces louanges vespérales suavement chantées. Cette nouvelle semaine s’annonce assez instructive et nourrissante à la source sapientielle et paulinienne en premières lectures, et sous la plume de Saint Luc pour les évangiles, à l’exception du samedi où l’Evangile sera johannique compte tenu de la Dédicace de la basilique de Latran qui sera célébrée. D’une syntonie unique, les textes liturgiques de cette semaine nous proposent de méditer sur l’amour infini de Dieu pour nous pécheurs, afin que nous y répondions convenablement par notre conversion et qu’à notre tour, nous manifestions cet amour de Dieu à nos frères.

En effet, la première lecture du dimanche extraite du livre de la sagesse nous fera redécouvrir cet amour de prédilection de Dieu pour nous. Cet amour dont le Seigneur ne cesse de nous poursuivre en dépit de nos manquements envers lui, trouvera son illustration la plus belle dans l’évangile de Saint Luc : Jésus se rend chez le publicain Zachée qui, dès lors, s’engage à une conversion radicale. Par ailleurs, Saint Paul, dans sa deuxième lettre aux Thessaloniciens, nous invitera à la sérénité et à la fidélité face aux pseudo-révélations qui se répandent à propos des fins dernières.

En ce qui concerne les autres jours de la semaine, le lundi, l’Apôtre Paul nous montrera la gratuité des grâces divines et l’irréversibilité de son appel. « Les dons gratuits de Dieu et son appel sont sans repentance », dira t-il dans la première lecture. Ainsi agit l’amour que Dieu répand sur nous et en nous, et que nous devrons à notre tour répandre autour de nous. L’évangile vient à juste titre nous inviter à l’imitation de cet amour universel et désintéressé du Père : « N’invite pas que tes familiers ; invite des pauvres, des estropiés » (Lc14, 12)  recommandera Jésus. C’est là, une exhortation à la charité que Saint Paul se plaît à relayer au cours de la semaine avec des aspects diversifiés : Nous sommes tous « membres les uns des autres » (Rm12, 5) dira-t-il le mardi, puisque nous avons tous part au même banquet. La parabole du banquet que propose Jésus dans l’Evangile ce même jour relatant le rejet de l’appel du maître par les israélites avec divers alibis met à nu une difficulté de détachement subséquente d’une foi sans profondeur que l’Evangile du mercredi prendra en compte : « celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ne peut être mon disciple » (Lc14, 33). Cet attachement à l’Absolu qui requiert un détachement total trouvera sa légitimation sous la plume de Saint Paul le jeudi : « aucun de nous, dira t-il,  ne vit ni ne meurt pour soi-même ; vivants ou morts, nous appartenons au Christ » (Cf. Rm14, 7-12). Ainsi, que nous soyons parfois détachés du Christ, perdus comme le manquant des cent brebis de l’Evangile du Jeudi (Cf. Lc15, 4), fourbes comme le gérant malhonnête de l’Evangile du vendredi (Lc16, 1-8), Dieu, dans son intarissable miséricorde, nous retrouve et nous ramène auprès de Lui. Quelles merveilles et quelles grâces inouïes que l’homme habite auprès de Dieu et séjourne dans ses parvis ! Quelle sublimité que Dieu élise demeure auprès des hommes ! C’est ce mystère de Dieu habitant au milieu des hommes que nous fêterons le samedi prochain en la Dédicace de la basilique de Latran. A l’occasion, dans la péricope évangélique de Saint Jean, Jésus, en chassant du Temple les marchands, resituera la sacralité qui caractérise le Temple de Dieu dans sa juste valeur. Et ce temple, c’est l’homme, nous dira l’Apôtre Paul : « Ne savez-vous donc pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? » (1Co3, 16), s’enquerra t-il en première lecture ce samedi.

Que son interrogation nous travaille et que Saint Charles Borromée dont nous ferons mémoire le lundi nous obtienne d’être le temple et l’amour de Dieu auprès de nos frères et sœurs en humanité.

A tous, nous souhaitons une excellente semaine et fructueux mois de novembre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here