Troisième semaine du temps de l’Avent de l’année liturgique A

0
739

Nous entrons dans la 3ème semaine du temps de l’Avent de l’année liturgique A, semaine au cours de laquelle débute la prière préparatoire à la célébration de Noël. Tous les textes liturgiques nous orientent à cette fête déterminante de notre vie de foi en nous rappelant l’essentiel de l’histoire de notre Salut.

Demain, dimanche de la Gaudete, les textes s’accordent pour nous inviter à la patience sur le chemin du Salut. En effet, le prophète Isaïe dans la première lecture invite le peuple d’Israël au courage : « prenez courage, ne craignez pas » dit-il car « Il vient Lui-même et va vous sauver ». Dans la deuxième lecture, Saint Jacques nous exhorte à la patience et à l’endurance dans l’attente de la venue immanquable du Seigneur. L’évangile, quant à lui, nous relate la question de Jean Baptiste dans sa prison au sujet de Jésus, « Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? » (Mt 11,3)

Les textes liturgiques que nous écouterons toute la semaine sont de sources diverses. Ainsi, du lundi au jeudi, les premières lectures extraites respectivement des livres des Nombres, de la Genèse, de Jérémie et des Juges nous montrent les différentes prophéties annonçant le Roi, descendant de David, qui apporte le Salut à toutes les nations et la délivrance définitive au peuple d’Israël qui n’aura plus rien à craindre, car il a en lui le Seigneur. Le vendredi et le samedi, ce sont les prophètes Isaïe et Sophonie qui nous présentent la figure de la Mère du Sauveur. En effet, le signe que le Seigneur donne à son peuple est la conception d’une Vierge : « voici que la Vierge est enceinte, elle enfantera un Fils, qu’Elle appellera Emmanuel »

Relativement aux évangiles, nous nous nourrirons aux sources de Saint Matthieu du lundi au mercredi et de Saint Luc du jeudi au samedi. D’abord Saint Matthieu s’intéresse à l’inquiétude des Juifs au sujet de l’autorité de Jésus. Ensuite, il dresse la table des origines de Jésus descendant de David et enfin la conception virginale de Marie. Elle est l’Epouse de Joseph, qui est fils de David. Saint Luc quant à lui nous relate pour sa part l’annonce de la naissance de Jean-Baptiste, annonce à Zacharie pendant qu’il assurait son tour de service de culte devant Dieu. Ensuite, Saint Luc nous relate l’annonce de l’ange à Marie qui concevra le Fils du Très Haut.

Au sanctoral, nous ferons mémoire de saint Pierre Canisius le samedi 21. Qu’il daigne intercéder pour tous, et en particulier ceux avec qui nous nous réjouirons au cours de la semaine à l’occasion des anniversaires.

Par ailleurs, pour approfondir notre méditation, nous proposons comme thème de la semaine : « Prenez courage, ne craignez pas ».

Bonne semaine de travail, laquelle nous introduit dans le temps de Noël.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here