Troisième semaine du Temps Ordinaire Année C

0
256

Bien-aimés du Seigneur,

En ce troisième dimanche du temps ordinaire année C, Le prophète Néhémie dans la première lecture, rapporte la lecture de la Parole de Dieu faite par le prêtre Esdras au peuple d’Israël, une parole vivante et agissante qui constitue une nourriture pour tout chrétien.

Aussi est-elle source de notre unité et fait du peuple Saint un corps où chacun a sa place et son rôle, chaque membre travaillant pour le même objectif : la construction du corps du Christ qu’est l’Eglise. C’est ce que nous écouterons en deuxième lecture tirée de la deuxième lettre de Saint Paul Apôtre aux corinthiens.

Cette Parole de Dieu écoutée et méditée au quotidien s’actualise dans nos vies. Jésus nous le fait comprendre dans l’Evangile extrait de la plume de Saint Luc : « Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Ecriture que vous venez d’entendre ».

Toute la semaine durant, Les premières lectures proposées à notre méditation sont extraites de la lettre aux Hébreux et les évangiles sont de source marcienne, exception faite du 02 février, solennité de la Présentation du Seigneur, où nous écouterons plutôt un extrait de l’évangile selon saint Luc. 

Ainsi donc le lundi, l’auteur sacré de la lettre aux Hébreux présente le Christ comme le « Médiateur d’une Alliance Nouvelle ». C’est bien en cette Nouvelle Alliance que le mardi, il identifiera le gage définitif du salut plénier. Le mercredi, il nous enseigne que Jésus, par son « unique sacrifice, a mené pour toujours à leur perfection ceux qui reçoivent de lui la sainteté. ». Le jeudi, il nous rassure que « c’est avec pleine assurance que nous pouvons entrer au sanctuaire du ciel grâce au sang de Jésus ». C’est évidemment à condition d’avancer « vers Dieu avec un cœur sincère, et dans la certitude que donne la foi », d’aimer et d’agir bien. Le jour suivant, l’épître mettra l’accent sur la persévérance et l’endurance dans la confiance : « Ne perdez pas votre confiance, grâce à elle vous serez largement récompensés », affirme-t-il.  Enfin, le samedi, jour de la Présentation du Seigneur, Malachie dans le premier texte proposé, relate l’annonce de la venue du Seigneur dans son Temple afin de nous purifier pour nous rendre dignes de Dieu. Le second tiré de la lettre aux Hébreux présente Jésus, vrai Dieu et vrai Homme ayant fait l’expérience des réalités humaines.

Pour ce qui est des évangiles, saint Marc, le lundi, présente Jésus relevant les incohérences de l’accusation insensée des scribes l’assimilant à un allié du Chef des démons par qui il expulserait les démons : « […] Si Satan s’est dressé contre lui-même, il s’est divisé, il ne peut pas tenir » affirme Jésus avant d’avertir ses détracteurs de la gravité du péché contre l’Esprit Saint. Le mardi, Jésus mettra l’accent sur la condition qui fait appartenir à sa famille : faire la volonté de Dieu. Avec l’Evangile du mercredi, commence la série des paraboles. La première que nous écouterons est celle du semeur et de son explication qui nous permettra de réaliser une fois encore quel type de terre nous sommes et de redécouvrir comment la Parole de Dieu ne porte son fruit que dans les cœurs disposés et généreux à son accueil. Le jeudi, l’évangéliste nous rapportera deux paraboles : celle de la lampe à ne pas mettre sous le boisseau et celle relative à la mesure qui servira pour nous au jour du jugement. La vague des paraboles sera bouclée le vendredi par la parabole du grain jeté dans le champ et qui pousse tout seul indépendamment de l’action du cultivateur et celle du grain de moutarde, la plus petite des semences du monde qui, semé, grandit et dépasse toutes les plantes potagères. Le samedi enfin, Saint Luc expose le contexte et les événements qui ont marqué la présentation de l’Enfant-Jésus au Seigneur dans le Temple de Jérusalem.

Nous porterons au cœur de l’Eucharistie de ce dimanche les intentions que voici :

  1. « Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas » Prions pour les ministres de la parole : Le pape, les évêques, les prêtres et les diacres afin qu’ils pratiquent en vérité la parole qu’ils enseignent. Ensemble prions le Seigneur.
  2. « Tu m’apprends le chemin de la vie : devant ta face, débordement de joie ! A ta droite, éternité de délices ! » Pour les autorités politiques et administratives, prions le maitre du monde afin qu’il leur inspire ses chemins pour une bonne gouvernance.
  3. « Mon cœur exulte, mon âme est en fête, ma chair elle-même repose en confiance : tu ne peux m’abandonner à la mort ni laisser ton ami voit la corruption. » Prions pour tous ceux qui souffrent d’une manière ou d’une autre et qui espèrent du Seigneur soulagement et consolation afin que leur attente soit comblée.
  4. « Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, depuis l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel ». Pour nous tous ici rassemblés, prions notre Dieu afin qu’il nous fasse la grâce de faire partie du nombre de ses élus.

Nous nous réjouirons avec les séminaristes de la promotion saint Thomas d’Aquin qui fêteront leur saint patron le 28. Tout en leur souhaitant une bonne et gracieuse fête patronale, nous prions Saint Thomas de leur inspirer sa soif de la Vérité.

A tous, nous souhaitons une fructueuse semaine de travail et une joyeuse fête de la présentation du Seigneur par anticipation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here