Présentation de la 29ème semaine du temps ordinaire de l’année liturgique C

0
1936

Bien-aimés frères et sœurs, nous voici dans la 29ème semaine du temps ordinaire de l’année liturgique C.
Demain dimanche, Dies Domini, nous étancherons notre soif spirituelle autour du thème de la prière comme la source et l’expression de la foi qui se traduit en actes.
En effet, la première lecture nous montre que pour tenir dans les combats et les épreuves tout en gardant l’espérance, il faut s’accrocher à la Parole de Dieu. Cette dernière doit être proclamée, à temps et à contre temps, selon la recommandation de Paul à Timothée dans la deuxième lecture. Seule la prière ancrée sur le roc de la foi et celui de la persévérance pourra nous permettre d’être exaucés selon la parabole du juge inique de l’évangile.
Au cours de la semaine, nous serons nourris d’une part à l’Épitre aux romains, en première lecture, et d’autre part à la source lucanienne dans les extraits évangéliques.
Le lundi, nous verrons dans la première lecture, avec l’exemple d’Abraham, comment la foi fortifie la vie du chrétien. Avec une telle foi dans l’évangile, le chrétien ne saurait mettre son trésor, ses richesses uniquement dans le matériel ; bien plus, c’est en Dieu surtout qu’il doit les amasser.
Par ses enseignements profonds, Saint Paul nous montrera, le mardi, comment la justice et la grâce sont venues par un seul homme, Jésus-Christ, dans la première lecture ; et l’évangile, pour sa part, invite tout homme au service de Dieu et du prochain avec diligence et promptitude.
Quant au mercredi, dans la 1ère lecture, l’accent est mis sur comment la vraie justice consiste à rompre avec le péché et à servir Dieu en toute sainteté. Pour réussir cette noble mission du service, Jésus nous enseigne que nous devons être à notre tâche, car, heureux est-il « ce serviteur que son maître, en arrivant trouvera entrain d’agir » (Lc 12,43).
Le jeudi, l’apôtre de la droiture et de la grâce, nous exhorte à nous mettre corps et âme au service de la justice, car c’est en servant Dieu que l’homme devient libéré de tout péché.
Le vendredi, en première lecture, Saint Paul fait le constat douloureux de la présence du mal dans le cœur de l’homme malgré le bien qu’il désire accomplir. Jésus, dans l’évangile, nous lance l’invitation à savoir lire les signes des temps, à savoir discerner son passage et son action dans notre vie de tous les jours.
Enfin, quant au samedi, la première lecture souligne l’importance d’être sous la loi de l’Esprit Saint plutôt que sous celle de la chair. Car la loi de l’Esprit donne vie dans le Christ Jésus. Il urge alors que tous, autant que nous sommes, que nous nous convertissions pour ne pas être comme ce figuier, dans l’évangile, qui durant trois ans n’a pu donner de fruit.
Puisse la grâce de Dieu venir en aide à tous pour qu’en ce mois missionnaire extraordinaire, l’Esprit Saint nous aide à porter davantage de fruits qui demeurent pour la gloire de Dieu et le salut de tous.
Les groupes liturgiques N° 2 et 14, sous la vigilance de leur Père accompagnateur souhaitent à tous une agréable journée dominicale et une bonne semaine de travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here