Première semaine du temps de carême Année C

0
855

Chers frères et sœurs en Christ,

Les textes que l’Eglise, notre Mère, propose à notre méditation, nous montrent la nécessité de la profession de foi dans notre communion avec Dieu. Dans la première lecture tirée du livre du Deutéronome, Moïse invite le peuple d’Israël à une profession de foi continue qui se traduira par sa fidélité et sa reconnaissance au Seigneur en lui offrant les prémices de ses champs. Saint Paul, pour sa part, à travers l’extrait de sa lettre aux Romains que nous écouterons en deuxième lecture, nous invite aussi à être fermes dans la foi. Car c’est par notre profession de foi que nous sommes sauvés. Saint Luc quant à lui, nous relate le récit de la triple tentation de Jésus dans l’Evangile. En effet, après son baptême au Jourdain, Jésus fut poussé par le Saint-Esprit au désert, où il fit quarante jours et quarante nuits sans manger ni boire. Dans ce désert, le Christ fut tenté trois fois par l’esprit malin. Mais en professant sa foi au Dieu Unique, il en sortit vainqueur.                

Toute la semaine durant, les premières lectures tirées essentiellement de l’Ancien Testament, focalisent notre esprit sur la justice du Royaume de Dieu. Ainsi, l’extrait du livre du Lévitique que nous écouterons le lundi nous appelle à la sainteté vers laquelle nous devons toujours tendre. Aussi le prophète Isaïe nous assure-t-il, le mardi, de l’accomplissement de la Parole de Dieu. Car Dieu est toujours fidèle à sa Parole et sa fidélité nous invite à la conversion. Voilà pourquoi, le mercredi, Jonas annonce la destruction de la ville de Ninive, mais dans le but de prêcher la conversion. Le vendredi, cet appel à la conversion trouvera un écho retentissant dans le passage du livre d’Ezéchiel qui nous enseigne que le juste vivra s’il demeure fidèle à la justice, tandis qu’il mourra s’il s’en détourne. Car le Seigneur aime et fait justice à ses fidèles, ainsi que nous le montrera la prière d’Ester le jeudi. Le samedi enfin, l’extrait du livre du Deutéronome que nous écouterons, nous annonce que si nous marchons dans les voies du Seigneur, il nous élèvera au-dessus de toutes les Nations. Ce passage nous fait ainsi entrevoir la récompense qui suit l’effort de conversion et la pratique de la justice, comme les évangiles nous le rappellent.

La chronique des Evangiles sera en effet, défrayée par saint Matthieu à l’exception du mercredi où nous serons abreuvés à la source lucanienne. Le lundi, la parabole du jugement dernier nous rappelle que seule la charité constitue l’ultime critère d’admission dans le Royaume de Dieu. De même, le mardi, après l’enseignement du Notre Père, Jésus insiste sur l’importance de pardonner au prochain pour recevoir nous-mêmes le pardon de Dieu. Le mercredi par contre, Jésus se plaint de notre persistance à attendre un signe au lieu de nous convertir à sa parole à l’instar de la reine de Saba et des Ninivites dont la justice nous accusera au jour du jugement.  Mais le Jeudi, nous serons invités à persévérer dans la prière et la justice avec l’assurance que le Seigneur exauce toujours nos prières. Fort de cette conviction, nous serons appelés le vendredi et le samedi, à aller au-delà de la justice du commun des hommes afin de devenir parfait comme le père céleste est parfait.

Ce Dimanche, nous prierons:

  1. Pour les dirigeants de l’Eglise : que par l’annonce de la Parole, ils sachent conduire le peuple des fidèles dans la vérité et témoigner que le Christ est cette Parole faite chair pour nous.
  2. Pour nos dirigeants politiques : afin qu’ils répartissent équitablement et dans la crainte de Dieu, les richesses du pays entre tous, notamment les pauvres et les malheureux, pour leur mieux-être.
  3. Pour les malades et les souffrants du monde entier, afin que le Seigneur accepte nos supplications en leur faveur et leur accorde la guérison complète.
  4. En ce début de carême, pour demander au Seigneur la force de résister aux tentations de ce monde afin de reconnaitre en lui notre unique Sauveur de qui nous recevons tout bien.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here