Présentation des textes de la cinquième semaine de Pâques

0
1840

Les textes que nous propose la liturgie de la Parole de ce cinquième dimanche de Pâques, nous montrent le rôle des Apôtres dans l’affermissement des premières communautés chrétiennes et les transformations qu’envisage l’annonce de la Parole telle que rapportées dans l’Apocalypse de saint Jean. Le Fils de l’Homme, révélateur du Père exhorte ses disciples à l’amour mutuel, preuve de leur appartenance au Christ.

En effet, dans la première lecture, Paul nous exhorte à la persévérance dans la foi, malgré les épreuves car elles préparent au royaume de Dieu. Saint Jean dans la deuxième lecture nous dévoile l’image d’une église dans la gloire à venir, la Jérusalem céleste où la gloire du Seigneur habitera au milieu de nous. Dans l’Evangile, Jésus concrétise l’accomplissement du règne divin dans l’humanité en fondant son Eglise sur l’amour du prochain.

Pour le compte de cette semaine, nous serons nourris spirituellement par des enseignements contenus dans le livre des Actes des Apôtres.  Dans ce livre, nous lirons les séquences des différents voyages missionnaires de Paul. Ce dernier, après sa rencontre avec le ressuscité, devient un missionnaire infatigable et un intrépide apôtre de la Bonne Nouvelle. Il ponctuera le début de sa nouvelle mission par la guérison d’un infirme. Cette guérison qu’il a opéré avec Barnabé suscite l’admiration de tous les habitants de Lystres. C’est aussi l’occasion pour les deux missionnaires de parler du vrai Dieu et de la Bonne Nouvelle à ce peuple païen qui se préparait à commettre la grossière erreur de leur offrir un sacrifice. Dans leur périple d’évangélisation, Paul et Barnabé se rendirent entre autres, à Derbé, à Iconium et à Antioche de Pisidie. Partout où ils passaient, ils exhortaient les chrétiens à la culture d’une foi persévérante en dépit des épreuves et des souffrances de ce monde. Confrontés à la question de la pratique ou non de la circoncision dans les communautés chrétiennes, Paul et Barnabé reprirent le chemin de Jérusalem pour entendre l’avis des Apôtres et des Anciens à propos de cette question pour eux épineuse. Une fois à Jérusalem, la question de la conversion des païens se posa également. Fort des dernières prouesses de Paul et Barnabé, Pierre prit la parole et exhorta l’assemblée à accueillir favorablement les païens convertis. Après toutes ces discussions, les Apôtres et les Anciens envoyèrent Jude et Silas accompagnés de Paul et Barnabé à Antioche. Ces derniers étaient porteurs d’un message d’encouragement pour l’Eglise d’Antioche et les autres communautés environnantes. Mais, à la suite d’une vision, Paul quitte Antioche pour aller évangéliser la Macédoine.

Les évangiles de leur côté sont tous johanniques. Jésus annonce à ses disciples, la venue prochaine d’un Défenseur : l’Esprit-Saint. C’est lui qui leur enseignera tout et leur fera se souvenir de tout ce qu’il leur a dit. Ensuite, Jésus leur rappelle que celui qui demeure en lui et en qui il demeure porte beaucoup de fruits. Il demande par ailleurs à ses disciples de demeurer dans son amour pour que leur joie soit parfaite. C’est justement pour cette raison qu’il leur laisse ce commandement d’amour : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés ». Enfin, le Christ montre à ses disciples, la particularité de leur statut au sein du monde. En effet, ils n’appartiennent pas au monde car le message dont ils sont porteurs est en contradiction flagrante avec la mentalité du monde. C’est à juste titre que le Maitre peut dire à ses disciples : Vous êtes du monde, mais vous ne lui appartenez point.

Christ est ressuscité alléluia ! Il nous invite à sortir de nos torpeurs et à annoncer au monde cette agréable nouvelle. Suivons donc résolument tout au long de cette semaine et toute notre vie durant, les pas du ressuscité.

Le groupe liturgique n°5 avec son Père accompagnateur, vous souhaite une bonne semaine de travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here